Un vernis pour éviter la drogue du viol


GHB et autres drogues

Qu'appelle t-on la drogue du violeur ?

L'acide gamma hydro butyrique, plus connu sous le nom de GHB est un produit souvent utiliser afin de produire une soumission chimique permettant le viol.
Il suffit de sortir dans un bar, dans une boîte de nuit ou dans une simple soirée pour potentiellement voir son verre (d'alcool ou non) drogué par une substance ou une autre. La soirée se déroulera normalement jusqu'à ce que la drogue fasse effet et vous retrouviez chez vous ou ailleurs sans aucun souvenir.

Qu'est ce que le GHB ?

Il s'agit d'un stupéfiant utilisé pour faciliter des relations sexuelles non désirée. Initialement, il s'agissait d'une médicament utilisé lors d'anesthésie générale. Différentes recherches démontrent que cela augmente le taux d'hormone de croissance et a donc été utilisé dans des salles de sport pour la musculation.
Les effets rapidement mis au jour, cette drogue est celle qui est fréquemment utilisée lors de viol, car permettant la soumission et l'oubli des victimes.

L'effet du GHB

Le GHB n'est autre qu'une molécule du GABA , un inhibiteur puissant du système nerveux.
Ces symptômes sont connus : effet euphorisant, sensation de flottement similaire à l'ivresse et lever des inhibitions rapidement et couplé avec de l'alcool peut entrainer des oublis, voire même des convulsions.

D'autres drogues comme le Xanax, le Rohypnol...

D'autres drogues sont souvent utilisés comme le rohypnol, la kétamine ou encore le xanax afin d'inhiber, voire somnolence chez certains individus. Evidemment, les doses et les mélanges avec l'alcool et autres drogues ne font que renforcer certains effets chez les personnes qui en consomment.
Ces différentes drogues sont difficilement détectables, car elles sont généralement évacuées rapidement par le corps en moins d'une journée. La prise de ce type de drogue permet des agressions et des viols sans violence, altère, voire supprime certains souvenirs et poussent dans certains cas les victimes à initier les rapports, donnant le sentiment aux agresseurs d'agir sans commettre d'infraction.
Lors de la soirée, vous faites quelques sourires, vous parlez, tentez de séduire quelqu’un… Quelques temps plus tard, au moment de rentrer chez soi, on peut se sentir tout à coup somnolent.
On estime à environ 5 à 10% les victimes de viol subit sous GHB.
C'est pour ces raisons qu'il est important de ne pas consommer ce type de drogue, que cela de manière consciente ou non. Surveillez vos verres, sortez avec des personnes de confiance et amusez-vous sans souci !


Recevoir des informations sur le vernis à ongles